Edition des On The Web : 1ère édition
En remplacement de l’édition IRL de 2013

Lieu : Bulkypix
6 Avenue de Sceaux (Ancien locaux)

Localisation : Versailles

Nombre de flux simultanés : 5

Nombre de Spectateur : 12.000 IP unique

Organisé par : l’équipe des Geek Faëries

Les Geek Faëries On The Web ont vu le jour dans le drama et la désolation.

Retour sur le contexte : Nous avons été poussé à annuler notre festival IRL. Nous l’avons fait une semaine avant la date prévue car même si nous pouvions nous battre, cela aurait été une partie de poker dont l’argent aurait été celui du public. Minimiser les dégâts, rembourses les billets, annuler les livraisons, et permettre au maximum aux gens d’annuler leurs réservations, c’était encore pour la plupart possible une semaine auparavant. De plus, certaines infos nous ont été données par ailleurs et laissaient entendre que nous n’aurions pas gagné dans un premier temps.

Bref, depuis l’eau a coulé sous les ponts, notre dossier de sécurité est plus qu’exemplaire, là où il y aurait pu avoir des points qui auraient pu donner lieu à des tractations avec les autorités en 2013, nous sommes même désormais largement au-dessus des normes.

Par ailleurs, là où auparavant les autorités nous soupçonnaient, par pure ignorance, d’être du Côté Obscur, c’est avec le soutien total des autorités quelles qu’elles soient que notre festival a lieu.

Car oui, nous avons une grande gueule mais le fait est que notre but est avant tout de nous rendre tous moins cons, plus libres de nos choix et que le meilleur moyen est de faire une grande fête pour prendre du bon temps, faire des rencontres, apprendre des choses et discuter.

Le 14 septembre 2013, nous nous réunissons entre orgas, nous préparons nos messages d’annulation et nous envoyons tout en même temps, y compris une vidéo d’explication, tournée par le seul encore en état de le faire, devant notre utilitaire parce que c’était le seul endroit de notre  maison encore montrable, le reste étant dans l’état cataclysmique qui précède le départ vers le festival.

Nous nous attendions au pire, c’est-à-dire le bannissement à tout jamais de notre monde.

C’est tout le contraire qui s’est produit. Immédiatement tous les voyants se sont allumés. Une avalanche de notifications, d’appels. De partout, sur tous les canaux ouverts de chacun de nos comptes.

Parmi les plus engagés, la quasi-totalité de nos invités, mais aussi le public, les exposants, les associations, nos fournisseurs, et puis des journalistes, des médias.

Ils nous ont poussé à faire un crowdfunding. Un de nos invité nous a menacé de le faire lui-même au besoin.

Quelques trolls ont bien tenté d’instrumentaliser l’histoire, et ils en ont même fait une fête du côté d’Orléans.

Nous les remercions du fond du cœur. Vraiment. Car tout ce qui ne tue pas rend fort. Et nous sommes devenus très très fort d’un coup. Nous avons pris du level épique.

C’est Iguel qui, au lendemain de l’annonce, nous appelle depuis sa salle de bain pour nous dire qu’une idée folle lui est venue : Notre festival, en live streaming pendant 48 heures avec plusieurs flux, à la date exacte où aurait du avoir lieu notre festival, une semaine plus tard.

Une idée complètement dingue. Nous ne connaissions rien au streaming. L’équipe technique et les responsables se sont réunis dans la maison des orgas. Il n’y avait même pas assez de place pour que tout le monde puisse dormir. Une nuit, l’un d’entre nous a même piqué la place du chien, il n’en pouvait plus de dormir assis dans le canapé. Nous n’avons quasiment pas dormi pendant les 5 jours de la préparation. C’est là qu’on a pu constater qu’une nuit est une journée en plus. Depuis, c’est devenu la devise de  notre équipe.

Au départ il était question de faire des live chacun depuis plusieurs lieux, en général nous lieux d’habitation, et de les réunir sur une page dédiée. Finalement on s’est vite heurté à des problèmes d’équipement mais aussi comment faire un show burlesque dans un appartement de 25m2. Ça manque de profondeur de champ et les voisins ne vont pas apprécier.

Finalement, c’est Bulkypix qui nous a prêté ses locaux. Un méga grand merci à eux de nous avons accueilli avec notre bric à brac hétéroclite dans un lieu super fragile.

Ces 5 jours ça a été des heures de code pour créer les premiers outils, des heures pour établir un programme complet, des heures de logistique et beaucoup de temps à communiquer et gérer le crowdfounding.

Les quelques live qui nous restent, car tout n’a pas pu être sauvé, et que vous pouvez voir aujourd’hui en replay sont ceux de l’émotion, d’une vague de soutien qui reste sans faille aujourd’hui. C’est une équipe que les épreuves ont soudée. C’est la preuve que l’amour existe et qu’internet est un lieu magnifique pour cela.

Les Geek Faëries On The Web, c’est quoi ?

C’est un festival gratuit dont on profite devant son ordinateur seul ou à plusieurs
C’est le premier festival entièrement sur internet. 48 heures non stop de contenu sur plus d’une dizaine de flux. Un exploit technique pour lequel nous codons nous-mêmes les outils nécessaires.

Pourquoi on y participe ?
Parce qu’il fait froid dehors, parce que l’hiver a une ambiance très particulière qui va bien à internet. Parce que ce partage feutré et tranquille permet aussi de se sentir appartenir à une culture, à une communauté. Il permet de se poser des questions sur la vie, l’univers et tout le reste dont tout le monde sait que la réponse est 42.

Comment on y participe ?
On y participe aussi en échangeant via tout ce qu’internet met à disposition. Un moyen efficace pour poser des questions aux invités et faire partie intégrante de l’équipe des Geek Faëries

Y’a quoi dedans ?
Conférences (invités, sciences humaines et fondamentales), craft (cuir, bijoux, cosplay, couture, maquettes), master classe invités, tables rondes (gaming, video, fandom), speedrun, gaming, jeu de rôle, quizz, jeux et intéractionx avec le public, discussions avec l’équipe d’orga sur les futures Geek Faëries, Fandom Zone, magie, musique, ateliers, etc…

Histoire
« La nuit, c’est une journée en plus »

En 2013, les Geek Faëries ont du être annulées link une semaine avant la date annoncée. Portée par le soutien de 18000 personnes link, l’équipe a décidé que le festival aurait quand même lieu, mais…. Sur internet ! link Nuit et jour, sans quasiment dormir, l’équipe a eu cinq jours et nuits pour organiser un festival online avec plusieurs flux simultanés. Une prouesse technique qui a marqué les esprits et a réellement posé l’image des Geek Faëries : celle d’un évènement à part, d’une équipe de créateurs obstinés et innovants.

Cette aventure a également révélé à quel point le public des GF tenait à son festival. Elle a mis en évidence que la culture geek signifie partage et efficacité.

Désormais la version On The Web des Geek Faëries est devenu un événement annuel en janvier link, car l’expérience mérite de dépasser le simple hommage aux événements tragiques qui ont donné lieu à sa création. De nombreuses personnes ne pouvant avoir accès aux conventions et festivals, c’est la première fois que la francophonie entière peux partager ce moment… de partout dans le monde, gratuitement.

Les Geek Faëries On The Web c’est environ 12 000 IP uniques, soit autant d’ordinateurs qui affichent son contenu !

En raison du délai que nous avons eu pour préparer la première édition des Geek Faëries On The Web, nous n’avons guère pu prendre le temps de faire des photos. Il est à noter que notre caméra principale était à l’époque un Canon 5D Mark II, utilisant un hack afin de servir pour le direct.

Par ailleurs, le système de streaming en lui-même était expérimental, et maitrisé en à peine… cinq jour !

Les photos ci-dessous et ci-contre sont presque les seules photos existantes à ce jour, prise par les organisateurs et par un intervenant.

Les On The Web sont l’occasion de se rassembler, même virtuellement et à distance, pour créer ensemble photos, cosplays, accessoires, illustrations, nouvelles, vidéos…

Découvrez toutes les créations des Fans des Geek Faëries sur le Tumblr officiel en suivant ce lien !

Suivre les aventures des Geek Faëries et des Geek Faëries On The Web toute l’année

Site Officiel – FacebookTwitter

Les On The Web sont propriété de l’équipe des Geek Faëries, merci de respecter le travail fourni bénévolement et mis gratuitement à disposition de l’ensemble de la communauté d’Internet, on compte sur vous !

Un autre événement en live streaming, par l’équipe des Geek Faëries On the Web : Head Bang, un événement dédié à la Science et aux Connaissances
Site Officiel – FacebookTwitter